Non classé

L’enfant dormira bientôt de François-Xavier DILLARD

✔️Mon ressenti : C’est toujours un plaisir pour moi d’entrer dans un des thrillers de François Xavier Dillard. Il sait m’emmener dès les premières pages et garde le suspense jusqu’au bout. Et je peux vous dire que celui ci ne fait pas exception.


Après une scène d’ouverture percutante d’où l’horreur sort de deux sacs plastiques, l’auteur nous emmène au travers des chapitres dans la vie de plusieurs personnages dont les destins vont se rejoindre. Alors que Michel s’occupe comme il peut de son fils handicapé et de sa fondation qui aide les parents à adopter, des nouveaux nés disparaissent. La commissaire Miller mènera l’enquête.


Un suspense haletant en partie dû à l’urgence de retrouver ces nouveau-nés, un passé que l’on apprend à découvrir au fil des chapitres. L’horreur de la situation a créé un malaise et une angoisse chez moi, c’est tout ce que j’attends de ce genre de romans. Je vous avoue ne pas avoir vu venir la fin. L’auteur m’a une fois de plus bluffée !


Je vous recommande chaudement ce petit bijou.


🎯Mots Clefs : Nouveau-nés / Disparition / Handicap / Néonaticide / Enquête


🏆Ma note : 19/20


📚Résumé : Quoi de plus désarmant que de regarder un nouveau-né s’endormir dans vos bras… Mais êtes-vous certain qu’il se réveillera ?L’homme remonte l’escalier de la cave. Il a la démarche saccadée d’un automate brisé et tient dans ses mains deux petits sacs-poubelles recouverts de cristaux de givre. La dernière vision qu’il aura avant de plonger dans le néant restera éternellement gravée dans sa mémoire : du sac noir a glissé une chose atroce, innommable.Michel Béjart rêve d’une existence heureuse avec son fils Hadrien, mais tous deux ne guériront jamais du drame familial survenu quinze ans plus tôt. Une macabre découverte qui a brisé leur vie pour toujours. Michel essaie de se reconstruire au sein de la fondation Ange qu’il a créée pour la protection de l’enfance, et tente de surmonter son chagrin et sa culpabilité auprès d’une poupée « reborn », étrange bébé plus vrai que nature, qu’il chérit quotidiennement.Un matin, la commissaire Jeanne Muller débarque à la Fondation. Des nouveau-nés ont été enlevés, et un vent de panique sou e sur les maternités parisiennes. Pourquoi Michel s’inquiète-t-il soudainement ? Les disparitions auraient-elles un lien avec la Fondation? En investiguant au coeur de cette institution tout entière tournée vers la parentalité, Jeanne ne tardera pas à comprendre ce que l’arrivée d’un enfant peut provoquer dans notre société, dans nos foyers et dans nos esprits. Le meilleur comme le pire…Une histoire où personne n’est vraiment innocent, pas même les enfants…


Éditeur : Plon
Nombre de pages : 324 pages en format numérique
Date de publication : 23 septembre 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s