humour, littérature contemporaine

Happy fucking christmas, dear Janet ! De Lucie Britsch


✔️Mon ressenti : La couverture et le titre laissent présager un roman riche en humour et en légèreté. Je sors pourtant de cette lecture mitigée.


Janet est une jeune femme qui travaille en refuge pour animaux. Elle déteste Noël. Alors qu’elle assume pleinement sa tristesse, son entourage ne souhaite qu’une chose, qu’elle soit heureuse et surtout qu’elle arrêt de gâcher les moments en famille. Sa maman est notamment accro aux différents traitements sur le marché et ne cesse de l’encourager à en prendre. Mais elle ne souhaite pas changer définitivement. Quand un traitement expérimental promet de limiter ses effets seulement à la période de Noël, elle accepte de débuter ce programme par curiosité.


Même si certains passages sont très drôles, l’histoire m’a semblé peu plausible et un assez plate à mon goût. Les sujets traités sont pourtant profonds : dépression, médication, gestion des émotions,… Même si les comprimés semblent être la voie de la facilité, est ce toujours la solution ? et surtout est ce que Janet a le droit de rester elle-même, donc dans sa dépression plutôt que de faire plaisir à son entourage…
Un roman avec de l’humour noir mais loin d’être aussi léger que ce que j’aurais pu penser.


🎯Mots Clefs : Dépression/ Refuge / Chien / Médication / Noël


🏆Ma note : 15/20


📚Résumé : Voici Janet. Janet est triste. Pas seulement pour elle : pour le monde. Le monde, vous savez ? Ce show merdique qui est en train de très mal se terminer. C’est pourquoi Janet s’est isolée : elle travaille dans un refuge pour chiens, au milieu des bois. Là, au grand dam de son petit ami, elle peut éviter au maximum le contact avec les humains.C’est que, voyez-vous, Janet n’a pas envie de rendre les autres tristes. Elle n’a pas envie de se pointer dans une maternité et d’expliquer aux nouveaux parents que, d’une manière ou d’une autre, ils vont foutre la vie de leur gosse en l’air.Et cependant, il lui arrive parfois de se demander à quoi ça pourrait ressembler, de ne pas être triste. Aussi, quand son médecin lui parle d’un nouvel antidépresseur qui pourrait lui permettre d’être heureuse pour Noël, Janet, sur un coup de tête, tente sa chance. C’est le début d’une série d’événements improbables qui vont chambouler son quotidien et l’obliger à remettre en question sa vision radicalement pessimiste de l’existence.Provocateur, profond, irrésistible, le premier roman de Lucie Britsch est l’antidote parfait à ce monde obsédé par le bien-être. Un livre qui, paradoxalement, rend vraiment heureux !


Éditeur : Le cherche midi
Nombre de pages : 304 pages
Date de publication : 7 Octobre 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s