coup de coeur, Thriller

L’affaire Clara Miller d’Olivier BAL

✔️Mon ressenti : Attention, coup de foudre !

Ce roman, récemment sorti, m’a séduite par sa couverture et puis, ayant déjà découvert la plume de l’auteur avec « les limbes », je n’ai pas hésité longtemps !

Paul Green, journaliste, va à la rencontre de Mike Stilth, star immense tant dans le cinéma que dans la musique. Lors de cet interview, le journaliste ose poser des questions sur sa vie personnelle qu’il garde bien à l’abri dans sa propriété de Lost Lakes: ses enfants sont élevés par des gouvernantes et n’ont pas le droit de sortir. A la fin de l’interview, il prend le risque de lui montrer une photo d’un cadavre de jeune femme retrouvée dans le lac des suicidées. Mais Paul ne crois pas à la thèse du suicide et la réaction de Mike semble pencher en sa faveur.

Un thriller choral époustouflant. Mettre au premier plan autant de personnages en leur conférant tous une psychologie et un univers propre est une prouesse admirablement réussie.

Ce thriller n’est pas non plus linéaire, il offre des aller retours entre 1993 et 2006 sans jamais nous perdre.

J’ai adoré le milieu dans lequel évolue Mike, un dépaysement total au cœur de la vie d’une Rock Star. Olivier s’est sans doute inspiré de son quotidien d’auteur pour quelques scènes 😉 . Mais bon, pour une Rock Star, on sait bien qu’on arrive pas à ce niveau sans sacrifice, sans dérives et en traînant souvent un lourd passé chaotique. De quoi donner une sacré profondeur au personnage, croyez moi !

Bref, pour une reprise du thriller, genre que j’ai délaissé depuis le début du confinement, c’est placer la barre très haut pour les prochains !

Bravo Olivier Bal

🗣Citation : « Le monde est ce que tu en fais. Ce que tu veux bien y voir et y chercher. »

🎯Mots Clefs : Star / Enfants / Journaliste / Suicides / Enquête

🏆Ma note : 19/20

📚Résumé : Son cadavre est remonté, comme celui d’autres femmes, à la surface de l’eau. Six au total… Là-bas, dans les forêts du New Hampshire, le lieu maudit porte un nom : le lac aux suicidées.
Clara Miller était journaliste. Comme Paul Green, le reporter du Globe qui débarque sur l’affaire. Il avait connu Clara étudiante, et ne croit pas un instant à la thèse du suicide.
Un homme l’intrigue : Mike Stilth, l’immense rock star retranchée à quelques kilomètres de là, à Lost Lakes, dans un manoir transformé en forteresse.
L’artiste y vit entouré d’une poignée de fidèles, dont Joan Harlow, redoutable attachée de presse qui veille sur son intimité et se bat comme une lionne dès que l’empire Stilth est attaqué.
Mais Paul, lui, a tout son temps. Dans sa vieille Ford déglinguée, il tourne inlassablement autour du domaine. Avec cette question : et si, du manoir, la route menait directement au lac ?

Éditeur : XO Éditions

Nombre de pages : 493 pages en format broché

Date de publication : 12 Mars 2020

2 réflexions au sujet de “L’affaire Clara Miller d’Olivier BAL”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s